Mademoiselle K @ VIP (Saint Nazaire) – 08 fevrier 2018

Les Nantais Yeggmen assurent la première partie de Mademoiselle K ce soir au VIP. Le trio nous délivre une pop electro rock efficace et envoûtante. Même si le groupe n’évolue pas dans mon style de prédilection, je n’ai aucune difficulté à me laisser entraîner dans leur univers. Ce fût une belle découverte, un agréable moment de partage et une ouverture intéressante pour un groupe que je recroiserai avec plaisir.

Ma dernière rencontre avec Mademoiselle K remonte à mars 2015 lors de son passage à Rennes (Article disponible ici) pour la sortie d’Hungry Dirty BabyContrairement aux Yeggmen ce n’est donc pas la première fois que je croise Mademoiselle K sur scène. C’est une artiste que je  suis depuis longtemps. Katerine nous présente son dernier album Sous les Brûlures l’Incandescence Intacte. Comme sur la tournée précédente elle sera accompagnée de Pierre-Antoine Combard (guitare, basse) dit “Peter“, de Colin Russeil (batterie) et de Jérémy Poirier-Quinot (clavier, flûte) qui rejoint le groupe.

Le live débute par quelques titres du dernier opus,  On s’est laissé, Bonjour bonjour, Hypnotisés vers la lumière, Sous les brûlures et continue avec des chansons des précédents albums, R U Swimming ?, Hungry Dirty Baby (fuck you), Suckin’ My Brain, Jouer Dehors, Morning Song, Glory, Sick, Ça ne sera pas moi, Ça me vexe, Final et pour notre plus grande joie, nous aurons droit à quelques titres supplémentaires en rappel Jalouse, Someday, We’re Kissing Baïe Baïe.

Une setlist classique tantôt tendre, tantôt rageuse mais jamais ennuyeuse, qui nous plonge dans l’intimité brûlante et viscérale de Mademoiselle K. La complicité entre les musiciens est toujours aussi présente, et ce bonheur qu’ils prennent à jouer ensemble se transmet à l’auditoire.

Grâce à cette véritable symbiose, l’artiste sincère et généreuse nous a offert ce soir une jolie performance et a montré qu’elle sait parfaitement entretenir la flamme entre elle et son public.

Laisser un commentaire