Mademoiselle K @ L’etage

Mademoiselle K était de passage à Rennes le 5 mars dernier avec son nouvel album Hungry Dirty Baby. L’occasion pour moi de faire le point sur ce nouvel opus ainsi que les changements qu’il a engendré. Pour commencer comme son nom l’indique ce disque est en anglais, ce qui est une première dans sa carrière, et qui l’a amenée à devoir quitter sa maison de disques puisque cette dernière ne souhaitait pas produire un album écrit dans la langue de Shakespeare, puis pour finir un changement de line-up. Elle est désormais accompagnée de Pierre-Antoine Combard (guitare, basse) dit “Peter“, et de Colin Russeil (batterie) que vous avez peut-être déjà aperçu aux côtés de Gaëtan Roussel.

Après une première partie assurée par les Black Boys on moped, duo rennais qui nous a livré un rock garage énergique, la charismatique Katerine fait enfin son entrée sur scène dans son peignoir de boxeur, bien déterminée à défendre ses nouvelles créations. Le trio formé par des musiciens talentueux est cohérent et fonctionne parfaitement bien, facilité aussi par la complicité de Mademoiselle K et de Peter, qui n’est pas sans me rappeler le regretté Fred Chichin, ressemblance parfois troublante.

Elle n’aura finalement pas eu de difficultés à remporter ce match et à convaincre le public présent dans la salle. Car il faut bien reconnaitre que le style “Mlle K” n’a, quant à lui, pas changé. Elle a toujours cette façon de jouer et de chanter qui la caractérise et ce, qu’elle utilise la langue de Molière ou de Shakespeare.

Pour conclure cette heure et demie de live, elle rejoindra son public à l’extérieur de la salle afin d’échanger quelques mots, poser pour des photos ou signer des autographes. Une artiste authentique et sincère comme on les aime, un vrai K.

Alors, est-ce que tu reviendras ?