Le son du garage 2014

Samedi 15 novembre au cœur du bocage vendéen, à Saint Laurent sur Sèvre, que l’on nomme aussi « ville Sainte de la Vendée » se déroulait le festival punk rock le Son du garage. Cette année le festival a failli ne pas avoir lieu, en effet l’organisation avait atteint un de ses objectifs en obtenant la venue du groupe Parabellum en tête d’affiche. Malheureusement comme tout le monde le sait, Schultz chanteur et guitariste emblématique du groupe Parabellum nous a quitté prématurément le 12 septembre dernier à l’âge de 53 ans, emporté par une embolie pulmonaire. Pour autant les membres de l’association le Son du garage n’ont pas jeté l’éponge et ont maintenu la date.

Et dans la salle de la clé des champs, l’esprit de Schultz nous a accompagné toute la soirée, par le biais de son  portrait qui campait au dessus de la scène ( photo prise par [zoz] ), mais aussi par les 4 groupes qui ont assuré le show, lui rendant hommage tour à tour, puis pour le final tout le monde est revenu sur scène pour reprendre en choeur « Cayenne » accompagnés par plus de 300 spectateurs venus assister à cette soirée inoubliable.

En ouverture, je découvre le groupe HVB créé en 2009 qui donne rapidement le ton de la soirée dans un registre Street Punk, devant un public encore timide, mais dans lequel on reconnait ici et là quelques membres des formations qui suivront. Dont les membres de Justin(e) groupe Nantais (de Treillères exactement) qui tourne depuis 2002 avec à son actif 4 albums et environ 300 concerts. Pour les avoir vu quelques fois en live, ce n’est plus une découverte mais un réel plaisir renouvelé. Puis vient le tour des Rennais de The Decline ! constitué également en 2009. J’avais eu l’occasion de les entendre pour la première fois aux 20 ans de Tagada Jones en Février dernier et je dois reconnaître que j’avais bien accroché à ce style punk-rock teinté de folk et de country. Attention ce son devient rapidement addictif. Comme les groupes précédents ils débordent d’énergie, et sont toujours en mouvement, ce qui ne simplifie pas le travail des photographes, et ça on n’y pense pas assez !! Et pour finir ce sont les Vilains Clowns qui entrent en piste, toujours aussi punk’n’roll. Le groupe existe depuis les années 2000 et compte 6 albums et environ 400 concerts à leur actif. Malgré l’actualité récente les clowns n’ont pas fait fuir le public et pourtant ils sont redoutables avec leurs riffs acérés.

Des organisateurs satisfaits, un public heureux et des rencontres agréables: tous les ingrédients d’une soirée réussie.

Pour conclure, je tiens à remercier Amélie et Fano pour l’invitation et cet accueil fort sympathique qu’ils m’ont réservé, ainsi que les bénévoles de l’association le Son du garage qui assurent le bon déroulement de cet évènement.