Ghost @ La Sirene (La Rochelle) – 06 fevrier 2016

Samedi 6 Février direction la Rochelle pour assister au concert tant attendu de Ghost. Cette date affiche complet, ce qui n’est pas rare sur cette tournée Black to the future. C’est donc devant environ mille deux cents fidèles que les suédois se produiront ce soir.

Pour débuter cette soirée la lourde tâche est confiée au trio Dead Soul, composé d’un chanteur (Anders Landelius) et de deux guitaristes. Ils présentent quelques extraits de leur dernier album The Sheltering Sky. Un mélange post rock electro, tendant parfois vers du trip-hop, qui n’est pas désagréable mais qui ne transcende pas le public. Le tout dans une ambiance sobre puisque seul deux claviers sont disposés de chaque côté de la scène. Et niveau lumière, il n’y a que les rampes en fond de scène qui sont utilisées pour ne pas dévoiler le décor de Ghost. Des conditions qui ne favorisent pas le groupe durant les 30 minutes du set.

Les lumières s’allument, et l’attente commence, pendant que nous écoutons très sagement Misere Mei, Deus composé par Gregorio Allegri. Les techniciens viennent allumer de l’encens, puis retirer les toiles recouvrant la batterie et le clavier. Tout ceci dans un rituel bien rôdé puisque leurs mouvements sont bien coordonnés. Nous sommes plongés dans les ténèbres, alors que retentit Masked ball de Jocelyn Pook, qui annonce l’arrivée imminente de Papa Emeritus III et de ses Nameless Ghouls.

Les goules prennent place, les premières notes de Spirit retentissent, un immense vitrail vient illustrer le fond de la scène et Papa Emeritus III apparait enfin. La setlist qui suivra sera principalement axée sur l’excellent album Meliora, leur dernier opus avec les morceaux From the pinnacle to the pit, Cirice, Absolution, He is, Mummy Dust… Mais ne fera pas l’impasse sur les premiers albums puisque seront joués Con Clavi Con Dio, Ritual, Year zero, Ghuleh/Zombie Queen  et le rappel avec Monstrance clock. Un moment fort du set sera If You Have Ghost  de Roky Erickson présent sur l’EP du même nom sorti en 2013. En effet ce titre sera joué en acoustique par les 3 goules, assises au centre de la scène entre deux chandeliers et il faut reconnaitre que cette chanson prend une toute autre dimension dans cette atmosphère.

Pour avoir vu Ghost en live en 2013 puis en 2014, une chose est sûre ce n’est plus comme avant. Le groupe évolue, mais rassurez-vous c’est une bonne chose. Le coté rock théâtral est toujours présent, avec la une gestuelle lente de Papa Emeritus III  sur la première moitié du concert. Puis il quitte sa chasuble et  sa mitre pour revenir en dandy décadent et devenir un frontman redoutablement efficace. Il communique beaucoup plus avec son public. Il aime toujours autant mettre ses musiciens en avant, incitant ses disciples à applaudir après chaque solo. Les goules quant à elles ne restent pas figées comme par le passé mais sont toujours en mouvement et occupent tout l’espace scénique.

Ce qui ne change pas, c’est l’excellente qualité du son avec des balances parfaites qui permettent vraiment d’apprécier la voix du chanteur et la technique impressionnante des musiciens.

Ghost est un groupe fascinant, qui n’attire pas que les fans de métal, son aura grandissante amène un public éclectique. ll faut impérativement les voir sur scène, la tournée Black to the futur n’est pas terminée, et ils seront aussi présents cet été sur les festivals comme le Download ou le Hellfest.