On n’a plus 20 ans II @ Espace Herbauges (Les Herbiers) – 16 avril 2016

Pour fêter ses 20 ans d’existence dans le metal français, le groupe Tagada Jones avait organisé un festival sur deux jours en février 2014 à Bressuire. Devant le succès de cette première édition qui s’était joué à guichet fermé, ils ont décidé de poursuivre cette aventure en créant le festival On n’a plus 20 ans. Depuis deux ans en partenariat avec l’association Turbulences, ce festival d’une soirée se poursuit aux Herbiers et ne déroge pas à la règle du « sold out » quelques mois avant l’évènement. Ce qui n’a rien de surprenant vu la qualité de la programmation d’une année sur l’autre. Je vous propose un retour en images sur cette excellente soirée.

Pour ouvrir les hostilités, un peu de gore’n’roll avec Banane Metalik. Ils vont tout donner pour chauffer le public déjà nombreux pour ce premier live de la soirée, et ils peuvent sortir de scène avec le sentiment du devoir accompli.

Nul besoin de vous présenter Lofofora, ils ont dépassé les 25 ans de carrière, une énergie et une rage toujours intactes en live. Des paroles acerbes, un Reuno très en voix, tout les ingrédients étaient réunis pour ravir la foule. Nous retrouverons les membres de Lofofora, après la prestation des Wampas pour le bouquet final.

La tournée Dissident tour s’est achevée en janvier dernier. Depuis, les Tagada Jones sont sur la route avec le Bal des Enragés. Mais ce soir, anniversaire oblige, nous avons le droit à une date bonus, et il faut en profiter car la prochaine n’est programmée qu’en septembre prochain à Rennes. Donc ne boudons pas notre plaisir, car même si ils n’ont plus 20 ans cela reste un régal de les voir sur scène. Malgré les dates et les projets qui s’enchainent, l’énergie demeure intacte et sachant qu’ils seront de retour pour clore la soirée ils ne ménagent pas leurs efforts pour autant.

Didier Wampas fait son entrée tout de blanc vêtu. Puis les premières notes de J’ai quitté mon pays se font entendre. La setlist de ce soir est assez classique, mais redoutablement efficace avec des titres comme Je voudrais, Les Ravers de Spézet, l’Amour, Yeah Yeah, Julie london le toujours aussi bon Rimini, Punk en hiver, Ce soir c’est Noël, l’Aquarium tactile, C’est pas moi qui suis trop vieux, votre musique c’est vraiment de la merde ! … Après avoir sorti sa chaise, il renonce à nous jouer Les bottes rouges, quel dommage. Une chose est sûre, les Wampas ont fait le show et n’ont pas failli à leur réputation.

Pour finir cette soirée en apothéose, quoi de mieux que de se prendre une grosse claque avec toute la troupe du Bal des Enragés. La formation réunit les membres de Tagada Jones, Lofofora, Parabellum, Punish Yourself, Loudblast et d’Aqme pour notre plus grand bonheur. Je prends toujours autant de plaisir à les voir et vu les turbulences dans la salle des Herbauges, je ne suis pas le seul. Un hommage est rendu à Schultz chanteur des Parabellum parti trop tôt et qui nous manque cruellement, avec la chanson Cayenne. Les titres s’enchaînent durant une heure quarante cinq, je vous laisse le soin d’aller découvrir la setlist sur une des nombreuses dates à venir, et oui je ne vais pas tout vous dire. Parce que finalement, un concert des Enragés: cela ne se raconte pas, cela se vit !!!

Je tiens à remercier Rage Tour pour cette accréditation, l’association Turbulences pour son accueil et toute l’équipe d’All access.